Comment stopper la culpabilité d’avoir trop mangé

Je suis sûre que vous avez déjà ressenti ce sentiment. Le sentiment de culpabilité, qui survient après que vous ayez mangé des aliments que vous n’étiez pas censé manger. Ce sentiment de culpabilité qui vous envahit après avoir mangé un ou plusieurs gâteaux, des bonbons, des frites.
Après avoir mangé, vous êtes envahi par un flot de “je n’aurais pas du” vous êtes en colère contre vous-même car vous n’avez pas eu selon vous assez de volonté, et la petite voix dans votre tête ne cesse de vous dire : “tu n’aurais pas dû … tu vas prendre du poids… etc.”
Dans une tentative de faire partir ce sentiment de culpabilité, vous vous promettez de sauter le déjeuner ou simplement manger une salade ce soir, sans vinaigrette. Une sorte de punition pour une erreur que vous n’avez pas commis.
Si cela vous semble familier, voici ce que je veux partager avec vous :

VOUS N’AVEZ PAS A VOUS SENTIR COUPABLE, PARCE QUE VOUS N’AVEZ RIEN FAIT DE MAL !

  • La culpabilité est une émotion négative que l’on s’impose soi même
  • La culpabilité diminue l’estime de soi et ne sert qu’à vous auto rabaisser.
  • La culpabilité ne vous fera pas agir différemment la prochaine fois
  • La culpabilité est démotivante

Mais passer outre ? Voici comment vous pouvez surmonter la culpabilité.

ON ARRETE LES J’AURAIS PAS DU

« Je ne dois pas manger ci ou je ne dois pas manger ça » sont des règles que vous pensez devoir suivre.

Exemple : «Je dois manger des légumes, mais je ne dois pas pas manger de gâteaux. Je dois tout cuisiner, je ne dois  rien manger d’industriel etc.”

Et chaque fois que vous « enfreignez votre règle », vous vous sentez coupable. Bien sûr je ne dis pas que vous ne devez pas essayer d’avoir un équilibre alimentaire. Mais tout tourner en culpabilité est tout sauf sain. Vous devenez esclave des propres limites que vous vous fixez, mais rappelez-vous que c’est vous qui fixez vos propres règles et que vous avez aussi en votre pouvoir la possibilité de lâcher du leste de temps à autre.

TOURNER LES CHOSES EN POSITIF

Chaque fois que vous vous surprenez à vous repasser en boucle, le moment ou vous vous êtes fait plaisir et à vous dire que vous auriez dû agir autrement, essayer de vous refaire le film de manière non coupable.

Exemple : « Je me suis faite plaisir ce weekend. Je vais pouvoir attaquer la semaine non seulement avec plus d’énergie mais sans frustration. De quoi me donner la pêche et atteindre mes objectifs de la semaine à venir »

C’est autre chose que : “j’ai mangé un gâteau, je suis nulle, j’ai tout raté autant tout laissé tomber c’est foutu !”

La première option, est non seulement positive mais permet également d’aller de l’avant

ON CESSE L’AUTO CRITIQUE

Chaque fois que vous vous surprenez à dire quelque chose de négatif à votre sujet, arrêtez et reformulez.

Exemple : « Je suis vraiment nulle je n’arrive pas à suivre une alimentation saine, je ne perdrais jamais mes kilos » ne vous mènera à rien dites-vous plutôt

« J’ai du mal à suivre mon plan d’alimentaire, c’est normal, le changement n’est jamais facile. Je vais être patiente avec moi-même et faire de mon mieux”

« J’avais envie de me faire plaisir, je n’ai pas besoin de raison particulière pour me faire plaisir, je ne vais pas gâcher la saveur de ce gâteau au chocolat par l’amertume de la culpabilité ! Je mérite de me sentir en paix avec la nourriture. »

Adopter une attitude consciente et compatissante est important lorsqu’on se surprends à se rabaisser. Pratiquer cela régulièrement, aide petit à petit à se débarrasser de la culpabilité. Voila j’espère que cet article vous aidera a débuter la semaine de manière positive et optimiste quand a la suite de vos objectifs.

 

 

4 Commentaires

  1. 27 mars 2018 / 18 h 31 min

    Je ne culpabilise jamais ! Sérieusement, c’est quelque chose que je n’ai jamais ressenti suite à un épisode personnel (cela prendrai trop de temps à expliquer). Désormais lorsque je mange quelque chose dit “non-healthy” je ne culpabilise pas. Je me dis “bon cette raclette, ce burger ultra graisseux, ce surplus de gâteaux, … fût divinement bonne. Mes papilles ont kiffés, mon bidon à surkiffé de dingue et maintenant j’ai une semaine intense qui m’attends à la salle de sport et à la piscine 🙂 ”
    Tu as raison de dire à celle qui culpabilise qu’il faut tourner ces phrases négatives en phrases positives, car changer de rythme alimentaire a été long pour moi, mais j’y suis arrivée donc les filles vont y arriver également ! On n’est pas parfaite, mais avec de la volonté, de la motivation et des articles comme le tien, on peut y arriver 😉

    • 1 avril 2018 / 21 h 39 min

      C’est exactement ça ! J’ai vécu ça aussi mais progressivement on réussit à ne pas se culpabiliser et utiliser son énergie à se motiver encore plus ! Félicitations à toi, ton exemple encourage les autres !

  2. janie
    26 mars 2018 / 13 h 30 min

    Tu as raison Emma, mais tu le sais le cerveau est fort. Il faut travailler très et merci de nous donner tes conseils pour être plus forte.
    Bonne semaine

    • 26 mars 2018 / 13 h 31 min

      Oui le cerveau est fort c’est pour cela qui faut pratiquer le plus possible ce genre de petits exercices jusqu’à ce que ça devienne naturel . Ça prendra du temps mais c’est possible 😙

N'hésitez pas à laisser un message !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.