Faut-il prendre un Booster ?

Dangereux, dopage, résultats rapides, les interrogations et les stéréotypes sont nombreux sur les boosters et leurs intérêts réels. Dans cet article, je vais donc vous expliquer s’il faut prendre un booster, à quoi ça sert, comment cela se compose et quels sont les effets ! Nous verrons ensuite quel booster prendre !

Un booster, c’est quoi ?

Il existe plusieurs types de booster dans le domaine du sport et de la musculation. Tous sont bien sûr légaux et il ne s’agit en aucun cas de dopage. Ce sont des suppléments alimentaires dont l’objectif est de booster, d’augmenter vos résultats. Mais selon le type de booster, la façon d’agir est différente pour booster votre croissance musculaire :

  • Les booster de NO sensés augmenter la congestion musculaire et la croissance musculaire pendant l’effort. Si l’effet sur le moment semble accepté, l’impact à long terme reste difficile à prouver.
  • Les boissons isotoniques plutôt adaptées aux sports d’endurance, leur objectif est de maintenir votre énergie en apportant à votre corps des nutriments éliminés au cours de l’effort. Ils sont la plupart du temps composés de glucides et sels minéraux.
  • Les boosters de testostérone. Et oui, la testostérone aide à la prise de muscle et, si les hommes sont mieux dotés, les femmes en ont également. Ce type de boosters n’aura pas beaucoup d’intérêt pour la majorité des pratiquants.
  • Les booster pré-workout ou pré-entrainement. Leur objectif est de vous apporter un regain d’énergie pour votre séance et se compose la plupart de temps de caféine. L’idée est que si vous avez plus d’énergie, vous vous donnerez vraiment à fond et donc vous travaillerez mieux et brulerez plus de calories. C’est dans cette catégorie que se situe le Booster Women’s Best et plus généralement, quand vous entendez parler de « Booster », il s’agit de ce type de booster. C’est un peu le « red bull de l’entrainement » pour caricaturer un peu.

Pour la plupart des pratiquants de fitness, la plupart des booster auront un intérêt limité. Néanmoins, le booster pré-workout est sûrement celui qui peut être le plus intéressant. En plus, si la plupart des suppléments n’ont pas d’effet ressenti immédiat et agissent à long terme, les boosters pré-workout ont en un effet que l’on ressent immédiatement.

img_7427

Les effets des Booster

Alors comment marchent les booster pré-workout ? C’est simple ils contiennent notamment des molécules excitantes type caféine, théine ou guarana. L’effet sera donc un peu le même que quand vous avez bu trop de Red Bull ou de café : moins de sensation de fatigue, plus d’énergie, vous aurez envie de tout donner pendant votre séance ! Ajoutez à ça une bonne Playlist au rythme élevé (Retrouvez ici ma playlist spécial fessiers) et vous voilà partie pour une séance intense ! Mais attention, ces produits sont donc assez forts et, si vous y êtes particulièrement sensible, il y aura des effets indésirables. On ressent parfois des picotements sous la peau (en général dus à la Beta-Alanine), sensation désagréable mais inoffensive et qui se dissipe après quelques minutes. Mais comme pour une surdose de café, on peut aussi ressentir des palpitations, de l’hypertension, maux de tête, insomnies, etc.

Bref, les boosters préworkout ne sont pas à prendre à la légère. Lisez donc bien la composition et ajustez les quantités selon votre sensibilité. Dans tous les cas, si vous ressentez les effets indésirables, n’insistez pas sur ce booster-là. La plupart des effets indésirables disparaîtront très rapidement dès que votre corps les aura assimilés. Mais en cas de problème, n’hésitez pas à en parler à un professionnel.

N’oubliez pas que les suppléments ne sont aucunement obligatoires pour réussir à atteindre vos objectifs. C’est avant tout l’alimentation, l’entrainement et la persévérance qui sont la clé.

Que vous soyez sensible ou non aux ingrédients de votre booster, cela reste de toute façon un supplément à utiliser occasionnellement. Pendant une période de fatigue, de faible apport calorique (si vous êtes en sèche par exemple, cela compensera le manque d’énergie du à votre faible apport calorique), ce type de boosters peut être intéressant. Mais ne les prenez pas en cure ou de manière quotidienne. Vous vous habitueriez aux ingrédients et devrez en augmenter les doses pour continuer à en ressentir les effets ce qui pourrait avoir des effets particulièrement néfastes à moyen terme.

En résumé un booster c’est :

  • Un excitant pour vous dépasser pendant votre séance
  • A prendre 30 à 45 avant le début de votre séance
  • A prendre ponctuellement uniquement
  • A prendre avec précaution : attention aux effets indésirables !!
  • Déconseillé aux mineurs, aux personnes cardiaques, aux femmes enceintes, aux personnes sensibles aux molécules excitantes.

Faut-il prendre le Booster Women’s Best ?

Si l’on veut savoir si l’on peut ou non prendre un supplément, il faut pour cela regarder la composition du produit. Déjà, niveau goût c’est « crazy fruits », en gros ça a le goût de jus de raisin artificiel donc c’est pas génial, c’est assez chimique (comme beaucoup de suppléments soyons honnête) mais ça se boit sans problème.

Regardons donc maintenant la composition du Booster Women’s Best :

Arginine Alpha Cetoglutarat : 1,8g

Beta Alanine : 1,6g

L-Citrullin-D : 1,3g

L-Malat 2:1 : 1,3g

Créatine HCL : 1,2g

L-Tyrosine : 100mg

Caféine : 100mg

Bon, comme toutes les compositions d’aliments, encore faut-il pouvoir la déchiffrer ! Alors concrètement que contient ce Booster Women’s Best ? Il faut à la fois regarder les ingrédients mais surtout vérifier leur intérêt et voir si les quantités respectent les recommandations médicales pour savoir s’il faut prendre un booster.

img_7428

Déchiffrer la composition d’un booster

  • La caféine. C’est l’ingrédient basique de tous les boosters pré-entrainement mais aussi des burners. Cette molécule agit à la fois sur l’énergie mais jouerait aussi un rôle dans la perte de gras ! Mais si le café a de nombreux avantages, une surconsommation de caféine peut avoir des effets négatifs. Il faut donc faire très attention à sa consommation pour ne pas dépasser les doses (même si chacun y est plus ou moins sensible) mais aussi faire attention si on les combine à d’autre excitants comme la taurine, le guarana ou encore la théine car l’effet se cumule ! L’agence européenne de santé, dans une étude de 2015, recommande aux femmes enceintes et aux adolescents de ne pas dépasser une dose de 200mg/jour et une dose maximum de 400mg est recommandé pour les adultes. Sachant qu’un expresso contient en général entre 70 et 100mg de caféine, la limite recommandée est donc de 2 à 3 expressos par jour pour les femmes enceintes et ados pour  4 à 6 pour un adulte. Le Booster Women’s Best quant à lui contient donc l’équivalent… d’un expresso bien dosé ! Et surtout, il a l’avantage de ne combiner aucun autre excitant contrairement à beaucoup d’autres Booster. Evitez d’ailleurs tout booster contenant de la Chombine
  • L’arginine Alpha Cetoglutarat est une forme de L-arginine, c’est un acide aminé à effet vasodilatateur. C’est-à-dire que son objectif est d’augmenter l’afflux sanguin et de renforcer la congestion musculaire. Cela augmente l’arrivée de votre sang dans vos muscles pendant que vous travaillez et vous donnera un effet plus « musclé » pendant votre séance. C’est un supplément consommé par beaucoup d’athlètes professionnels et si l’effet visuel est visible sur le moment, l’impact réel à long terme reste plus difficile à prouver.
  • La Beta Alanine est un acide aminé non essentiel dont l’objectif est de diminuer la production d’acide (notamment lactique) par votre corps et augmenter la performance musculaire. C’est cette molécule qui est responsable de la sensation de picotement que l’on ressent parfois après avoir pris son Booster. La dose journalière recommandée est de 3 à 5g/jour. Il est déconseillé de la combiner avec de la Taurine. Le Booster de Women’s Best respecte donc largement ces recommandations.
  • La Créatine HCL est une forme de créatine qui serait à priori plus facilement assimilable. La créatine a longtemps été considérée comme un produit dopant voire dangereux mais suite à de nouvelles études dans les années 90, les doutes ont été levés et de nombreux sportifs de haut niveau en consomment régulièrement. La créatine renforce la croissance musculaire, l’endurance et, pour la créatine HCL, une dose de 2g/jour est parfaite ! Attention si vous consommez d’autres suppléments contenant de la créatine à ne pas dépasser les doses recommandées en cumulant ces produits.
  • La L-Citrullin-D et le L-Malat sont des acides aminés qui aident non seulement à la performance musculaire et renforcerait la synthèse des protéines mais va également renforcer l’impact d’autres acides aminés comme l’Arginine, la créatine, etc. Les doses généralement recommandées sont d’environ 10g/jour voire plus. Le Booster Women’s Best contient donc des doses plutôt faibles.
  • La L-Tyrosine est également un acide aminé qui va jouer un rôle dans la production des neurotransmetteurs de dopamine et norépinéphrine. Pour faire simple, cela va renforcer la concentration, la mémoire, la bonne humeur, etc. L’objectif est donc d’être dans un bon état d’esprit pendant votre séance ! Les doses recommandées varient en général de autour de 500mg même si on entend souvent parler de 1000mg. Dans tous les cas, la dose inclue dans le Booster Women’s Best reste très raisonnable.

Si vous souhaitez tester un booster, je vous recommande donc sans problème le Booster Women’s Best qui respecte bien entendu l’ensemble des recommandations pour chacune des molécules dont il est composé. L’ensemble des ingrédients sont globalement intéressants et ont en plus l’avantage d’agir sur plusieurs facteurs complémentaires pour booster votre réussite : énergie, concentration, récupération, etc.

Attention ! Cela ne veut pas dire que ce booster n’aura aucun effet indésirable ou que vous pouvez le consommer sans respecter les conseils d’utilisation que je vous ai expliqué plus haut !! C’est comme tout produit, même sain, si vous le consommez n’importe comment, cela peut entraîner des effets indésirables avec des conséquences plus ou moins importantes. Tout comme si vous êtes allergique ou très sensible à ses ingrédients.
Si vous ne souhaitez pas consommer cette marque, vous disposez néanmoins grâce à cet article de l’ensemble des informations pour choisir vous-même votre booster et vérifier sa composition !

Faites donc bien attention que tous les ingrédients respectent les normes que je vous ai expliquées ci-dessus et s’ils contiennent d’autres ingrédients non cités ici, vérifiez les informations par vous-même sur internet sur des sites fiables (et pas seulement sur le site du fabricant !!). Par ailleurs, soyez vraiment attentif aux boosters qui combinent plusieurs excitants car l’effet est décuplé. Et évitez de préférence ceux qui contiennent de l’hocamine ou de la Yohimbine qui ont tous les deux des effets indésirables très importants surtout associés à la caféine. Je ne vous conseille pas non plus spécialement les boosters contenant des boosters de testostérone (tribulus par exemple) car cela ne correspond pas à l’objectif de la majorité des femmes.

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile pour mieux comprendre les suppléments que vous pouvez consommer. N’oubliez pas qu’on entend tout et n’importe quoi sur internet alors encore une fois, plutôt qu’écouter tout et son contraire, renseignez-vous par vous-même, vérifiez les informations et cela vous permettra de savoir si vous pouvez ou non consommer un supplément !

Et si vous voulez en savoir plus sur les suppléments, n’hésitez pas à regarder mon article Les meilleurs suppléments pour un corps de rêve.

N'hésitez pas à laisser un message !