Manger sans gluten et sans lactose : J’ai testé My Free Kitchen

Dernièrement, j’ai testé un restaurant bio, sans gluten et sans lactose. A cette occasion, j’ai décidé de vous faire un petit article pour vous faire un point sur ces sujets dont on entend beaucoup parler ces derniers temps. C’est un peu la dernière mode dans le domaine de l’alimentation healthy. Bannir le gluten et/ou le lactose. On retrouve aussi beaucoup ce courant dans les domaines du fitness et des régimes et pas seulement chez les adeptes du bio ou chez les végétariens. Oui, on aime bien faire des catégories et cela n’échappe pas à l’alimentation même si… peu importe que nos choix alimentaires soient liés à la perte de poids, à des raisons de santé, à un objectif sportif ou encore à des raisons éthiques. Au final, pour beaucoup de gens, on est surtout la personne toujours au régime malheureusement. L’alimentation équilibrée est souvent au cœur de tous ces objectifs et le sans gluten et/ou sans lactose touche aujourd’hui toutes ces catégories.

Je ne sais pas vous, mais honnêtement, en l’espace de quelques mois, j’ai eu le sentiment d’être soudainement entourée de personne qui étaient devenues intolérantes au gluten et/ou au lactose. Bon, l’abondance d’articles dans la presse féminine faisant un parallèle entre sans gluten/ lactose et perte de poids était peut-être l’argument massue pour faire pousser la terre entière à adopter ce mode de vie.

Alors effet, de mode ou réel intérêt en terme nutritif et de santé ?

Je vous propose de me suivre dans ce test un peu particulier. Je vais vous raconter mon expérience gourmande. (oui, je vous le dis tout de suite, je me suis régalée, comme quoi, encore une fois, on peut cuisiner sain et se faire plaisir). Mais surtout, j’en ai profité pour interview Philippe, l’un des propriétaires du restaurant qui nous en apprendra plus sur les avantages de la cuisine sans gluten et sans lactose ! Et pour être sincère, j’ai beau m’intéresser énormément à la nutrition, j’ai appris plein de choses (il existe par exemple plein de fromages naturellement sans lactose !) grâce à cette rencontre et j’espère que ça sera le cas pour vous aussi !

Comme je suis désormais habituée depuis longtemps à manger sain et équilibrée et que ça m’a amené à revoir ma façon de cuisiner et de me nourrir, je risquais donc de ne pas être totalement objective pour ce test. J’ai donc décidé de tester ce restaurant avec une personne « novice » de l’alimentation healthy. Quitte à tester, autant avoir un avis totalement impartial alors cette fois-ci, pour m’accompagner c’est donc ma belle-sœur que j’ai réquisitionné ! C’est un peu l’étudiante dans toute sa splendeur niveau alimentation, accro à la Junk Food et en plus super difficile niveau goût, je me suis donc dit qu’elle serait le cobaye idéal et que la combinaison de nos deux avis sur la cuisine de My Free Kitchen donnerait un avis constructif aussi bien pour les gens en quête de nourriture saine que pour les personnes moins sensibilisées et souhaitant simplement bien manger.

Devanture-1024x841
Photo extraite du site My Free Kitchen

En route pour le restaurant

Nous voilà donc en route pour le restaurant, sur le chemin je me demande déjà si ma belle-sœur va réussir à trouver quelque chose qui va lui plaire à la carte! On arrive et le restaurant est super sympa, le cadre est épuré et respire la nourriture healthy. Bah oui déco blanche, tables en bois, petite touche de verdure par-ci par-là la, j’ai tout de suite une bonne impression. Comme c’est la première fois que je teste ce type de restaurant, j’avais un peu peur de trouver sur place entrain de déjeuner que des éleveurs de chèvre dans le Larzac et de trouver que des graines au menu… Et oui, les clichés ont la dent dure lol. Mais en fait, à l’intérieur déjeune tranquillement « monsieur et madame tout le monde ».

IMG_3620

Pas de graines ni de pousses germées en vue et, au contraire, sur le comptoir trônent de supers belles pâtisseries. Pareil pour le plat du jour : des aubergines au bœuf épicé à la libanaise ! Tout ce que j’aime, je sens déjà qu’on va passer un très bon moment car ça donne vraiment envie. La carte est faite à partir de produit frais et bio, affichés à la craie sur un tableau noir et revue tous les jours en fonction des produits. On décide toutes les deux de prendre la « formule gourmande à 12,90€, avec plat du jour et, au choix cake, quiche, salade ou soupe. (Il y a aussi une formule healthy à 10,90€ avec grande salade ou soupe à la place du plat du jour)

Formule-Gourmande2-1024x464 Formule-Healthy

En boisson, Philippe nous sert un jus minute à base de carotte orange et gingembre et nous amène le plat du jour et on a choisi un cake à la feta et à la patate douce (vous connaissez mon amour pour la patate douce!!).

FullSizeRender (3)

C’est typiquement le genre de cuisine que j’aime, simple mais goûteuse, on sent bien le gout de chaque aliment, les combinaisons fonctionnent très bien entre elles et j’ai un peu le sentiment que le plat aurait pu être fait par ma maman (ce qui est une très bonne chose car j’adore la cuisine familiale). Niveau portions, là aussi, belle surprise car les portions sont généreuses. Car oui, souvent dans les restaurants healthy, c’est certes bon mais c’est cher et on ressort souvent en ayant encore faim et, ça, c’est vraiment quelque chose que je déteste car ça me frustre et c’est juste bon à me donner envie sur n’importe quoi pour faire passer cette frustration.

FullSizeRender

ET LES DESSERTS DANS TOUT CA ?

Après ce menu, on a déjà très bien mangé et ma belle-sœur, cette grande difficile, a tout mangé ce qui est plus que bon signe !! Mais, on a beau avoir suffisamment mangé, les desserts nous font de l’œil et surtout, il faut bien que je me dévoue pour mes lecteurs, et, sans dessert, le test ne serait pas complet car je sais que le dessert c’est très important pour tous les grands fans de sucré. Moi je suis plutôt salé, mais là, j’attendais vraiment de voir ce que des desserts sans blé et sans lactose allaient donner. Je cuisine moi-même sans beurre ni sucre et en évitant les farines blanches alors je sais à quel point cela peut être compliqué d’avoir du moelleux dans un gâteau.

IMG_8264

Etant donné que j’avais envie de tout tester, je goûte le crumble et également un gâteau vegan sans gluten, sans lactose et sans œuf à la fleur d’oranger et aux graines de chia. Ma belle-sœur, comme tout fan de chocolat qui se respecte, teste le muffin choco noisette.

Et là franchement, encore une super bonne surprise : les gâteaux sont moelleux et pas trop sucrés, ce que j’adore. Le cake vegan est clairement mon coup de cœur, simple mais avec beaucoup de goût et le tout sans œuf, sans lactose et sans gluten. Sincèrement… WAOUH, une super découverte!! Pour ceux et celles qui ne seraient pas sur Paris, la bonne nouvelle c’est que My Free Kitchen vend désormais en ligne ses préparations sans gluten et sans lactose dont certaines vegan. (Je vous mets le lien vers leur e-shop ICI)

FullSizeRender (7)

On finit le repas avec un thé blanc libanais, « repues comme jamais » mais, bonne nouvelle, Philippe nous assure qu’une des qualités de la cuisine sans lactose et sans gluten c’est que même si on n’est pas intolérantes, on digère beaucoup pls facilement, même un gros repas. Pour le coup, c’est vrai qu’en général je mets 2-3 jours à me remettre d’un repas trop copieux et là c’est vrai que je ne me suis pas du tout sentie mal malgré ce repas un peu trop copieux.

Alors avant de passer à l’interview de Philippe qui nous expliquera en détails pourquoi il a choisi un tel concept de restaurant, sachez que niveau gourmandise, c’est vraiment un endroit que je recommande. Et ce, pour les intolérants bien sûr (c’est déjà difficile de trouver des aliments à cuisiner sans gluten ou sans lactose, alors un restaurant, c’est vraiment une denrée rare) mais la carte conviendra parfaitement aux personnes sans intolérance identifiée et qui souhaitent manger sain ou tout simplement gourmand. On me demande souvent comment gérer vie sociale et contrainte alimentaire et bien je vous le promets, vous pouvez parfaitement proposer ce restaurant à vos amies qui vont se régaler et vous pourrez respecter vos choix alimentaires sans culpabiliser !

IMG_8264

INTERVIEW DE PHILIPPE DE MY FREE KITCHEN

Bonjour,
Vous m’avez invité à tester votre restaurant afin de faire découvrir votre approche de la cuisine, pouvez-vous nous présenter et nous expliquer quel est le concept de votre restaurant MYFREEKITCHEN svp ?
Notre restaurant propose une nourriture 100% bio, sans gluten et sans lactose. La carte change tous les jours et est postée sur les réseaux sociaux à 11h. Pour le dîner, place à l’Assiette du soir et ses mezzés, aux bruschettas au caviar d’aubergine ou au zaatar (mélange de thym, d’origan et de graines de sésame) servie avec une grande salade de quinoa et crudités de saison, aux pizzas aux options veggies et vegan au fromage végétal, ou à la Planche Apéro au vin bio et aux bouchées méditerranéennes !

POURQUOI AVOIR DECIDE D’OUVRIR UN RESTAURANT BIO OÙ LES PLATS SONT EGALEMENT SANS GLUTEN ET SANS LACTOSE ?
L’idée nous est venue lorsque Carole ma sœur et co-fondarice du restaurant, est diagnostiquée intolérante au gluten et au lactose en février 2012. Dans la foulée elle partait travailler 4 mois à Londres et s’est rendue compte que ce marché était très développé Outre-Manche et encore quasiment inconnu à Paris. Donc nous nous sommes dit « Banco, tentons l’aventure ! ». Elle travaillait chez Christie’s et moi chez KPMG en Finances, 2 mondes totalement différents l’un de l’autre et de celui vers lequel on s’orientait ensemble, mais nous avions un besoin de construire un endroit de partage car c’est ce que nous aimons dans la vie, manger et partager de bons moments !

ON PARLE BEAUCOUP DU SANS GLUTEN ET SANS LACTOSE EN CE MOMENT, EST-CE SEULEMENT UNE MODE OU EST-CE QU’IL Y A DE VÉRITABLES AVANTAGES A ADOPTER CE MODE ALIMENTAIRE ?
L’effet de mode est important car il permet à ce type de régime d’être plus connu, mais il s’agit réellement d’un effet de fond plus qu’un effet de mode, et heureusement. Les produits que nous consommons sont de plus en plus transformés, les aliments que nous intégrons dans notre corps sont de moins en moins naturels et font que le corps n’accepte plus tout et n’importe quoi. Par exemple, la moutarde, le chocolat, les chips, le pain, les pâtes, le soja, le vinaigre, les épices, les gâteaux : tous contiennent du gluten ! Et un gluten hyper transformé afin d’obtenir une élasticité encore plus grande, un moelleux plus fort, un poids produit plus important, une durée de conservation plus longue… Le gluten à la base n’est pas mauvais, c’est le gluten que nous avons crée depuis l’industrialisation des produits qui est très mauvais. Souvent quand on me pose cette question, je réponds simplement que lorsqu’un intolérant au gluten consomme malencontreusement du gluten (caché dans du chocolat, du jambon, etc.), ce dernier passe 3 jours au lit à se tordre de douleurs (nausées, rétention d’eau, mauvaise circulation du sang, étourdissements…), donc si cela est une mode… C’est bien qu’il existe un problème de fond !

QUELS SONT LES BÉNÉFICES D’UN RÉGIME SANS GLUTEN ET SANS LACTOSE ?
Manger sans gluten et sans lactose nous amène à découvrir plein d’autres ingrédients beaucoup moins transformés, plus naturels, et donc bien plus digestes pour le corps. Le corps intègre des aliments plus naturels et donc se retrouve moins fatigué et moins sujet à des problèmes digestifs, de peau, de fatigue, de sommeil…

EST-CE QUE CELA NE CONCERNE QUE LES PERSONNES INTOLÉRANTES OU EST-CE QUE TOUT LE MONDE EST CONCERNÉ PAR CES BIENFAITS ?
Tout le monde est concerné par ces bienfaits. Après, lorsque l’on n’est pas intolérant, il ne faut pas arrêter totalement le gluten ce qui pourrait provoquer une intolérance. Mais, lorsqu’on n’est pas intolérant, moins en consommer ne peut être que bénéfique, car comme expliqué ci-dessus, le corps intègre des aliments plus naturels et plus digestes.
POUVEZ-VOUS NOUS DONNER DES EXEMPLES DE NOTRE ALIMENTATION QUOTIDIENNE QUI CONTIENNENT DU GLUTEN ET/OU DU LACTOSE ET QUE NOUS DEVRIONS EVITER ?
Le gluten est la protéine que l’on retrouve dans le blé, mais aussi dans le seigle, l’orge, l’avoine, l’épeautre et triticale. Donc il y en a quasiment partout ! Mais le plus choquant c’est d’en retrouver dans le chocolat, la sauce soja, le jambon, les bonbons, les plats tout fait ou les surgelés (pour améliorer la conservation). En fait, presque tout ce qui est en boîte ou déjà préparé contient un risque de présence de gluten car les industriels l’utilisent pour lier les aliments entre eux, pour augmenter la durée de conservation, pour donner plus de corps à un produit (augmenter son poids pour qu’il rentre dans les standards ou diminuer le prix de revient de fabrication…). Le sans gluten nous pousse en fait au retour au « cuisiner soi-même », fait maison…

PAR QUOI PEUT-ON LES REMPLACER ?
Il suffit d’acheter soit des produits qui sont certifiés sans gluten, soit de cuisiner soi-même tous les plats que nous consommons. C’est là où le sans gluten est intéressant, c’est qu’en fait au-delà de supprimer un ingrédient, on le remplace par une multitude d’autres ingrédients (farine de riz, de sarrasin, de tapioca, de fécule de pomme de terre, de maïs, de quinoa…), et aussi on revient au fait maison qui naturellement nous ramène à bien sélectionner ses produits et à tout transformer soi-même. Et pour le lactose, qui est le sucre du lait de vache, il suffit de le remplacer par des laits ou crèmes végétaux (laits ou crèmes de soja, de riz, de quinoa, d’amande..), ou encore des huiles végétales (huile de tournesol, d’olive, …).
EST CE QU’IL Y A DES ALIMENTS QUI VOUS MANQUENT DEPUIS QUE VOUS AVEZ ARRÊTÉ ?
Pour le gluten, l’aliment encore très peu réussi est la bonne baguette française ! Et pour le lactose, ce sont tous les fromages de vache tel que le camembert qui sont difficiles à remplacer ! Attention, de nombreuses personnes font encore l’amalgame entre « lactose » et « caséine ». Beaucoup de gens croient encore aujourd’hui que supprimer le lactose vous oblige à supprimer tous les fromages. Ceci n’est pas vrai !
Le lactose est le sucre du lait de vache, donc se trouve dans le lait de vache et aussi après la fermentation du lait en fromage de vache. Alors que pour le brebis et le chèvre, il y a du lactose dans les laits de brebis et chèvre mais le lactose disparaît après fermentation en FROMAGES de brebis et de chèvre !
Donc ne pas consommer de lactose vous permet tout de même de consommer des FROMAGES de chèvre ou de brebis !
Par contre, certains intolérants au lactose sont aussi intolérants à la CASÉINE. La caséine est une protéine commune à tous les LAITS et FROMAGES animaux. Donc être intolérant à la caséine ne vous permet de consommer AUCUN produit laitier !

QUEL EST SELON VOUS LE PLUS GROS CHALLENGE POUR UNE PERSONNE QUI DECIDERAIT DE TENTER L’AVENTURE ?

De ne pas se tromper une seule fois dans la journée en voulant manger sans gluten et sans lactose car il est très difficile de s’assurer de la traçabilité de chaque produit (exemple manger du jambon ou du chocolat est sensé être sans gluten mais en fait on en trouve).
POUVEZ-VOUS NOUS DONNER UN EXEMPLE DE CE A QUOI RESSEMBLE UNE JOURNÉE DANS L’ASSIETTE D’UNE PERSONNE QUI NE MANGE NI GLUTEN NI LACTOSE ?
Commencer sa journée avec un breakfast bowl au lait d’amande et aux graines de chia, déjeuner une salade de lentilles et un risotto de quinoa, et dîner un morceau de viande blanche revenu à l’huile végétale avec une poêlée de légumes au curry !

REVENONS À VOTRE RESTAURANT, EST CE QUE CUISINER DES RECETTES SANS LACTOSE ET SANS GLUTEN EST PLUS COMPLIQUÉ POUR UN RESTAURATEUR ?
Oui bien sûr car le gluten, protéine du blé et d’autres céréales (seigle, avoine, orge…), ne se remplace pas par la même quantité de céréale sans gluten. Il est question de nombreux dosages et mélanges de céréales pour en remplacer une seule. Et cuisiner sans lactose, c’est-à-dire sans beurre, crème animale, lait animal, est encore plus compliqué que de cuisiner sans gluten ! Les ingrédients ne se lient pas de la même manière, et il est difficile de retrouver une texture intéressante sans gluten et sans lait. Mais ceci est notre force chez My Free Kitchen !

EST-CE QUE LA RESTAURATION CLASSIQUE EST SENSIBILISÉE AUJOURD’HUI À CETTE QUESTION ?
Pas encore assez mais de plus en plus ! Depuis le 1er juillet 2015, les restaurateurs sont dorénavant obligés de lister la liste des allergènes présents dans les plats qu’ils proposent, cela prouve qu’il y a bien une prise de conscience générale quant à une problématique de santé publique que sont les allergies alimentaires ! Et de plus en plus de restaurants à Paris proposent une ou plusieurs options sans gluten à leur carte, ceci est un bon début !
ON ASSOCIE SOUVENT SANS GLUTEN OU SANS LACTOSE À UNE ALIMENTATION DE RÉGIME FADE ET TRISTE. EST-CE QU’IL FAUT VRAIMENT CHOISIR ENTRE BON POUR LA SANTÉ ET GOURMANDISE ?
Ceci est faux ! Il est possible de se faire plaisir en mangeant sans gluten et sans lactose, et nous en sommes la preuve ! Notre cuisine est bien plus saine mais tout aussi gourmande si ce n’est encore plus. Il suffit simplement de remplacer des aliments par d’autres, ceci n’est pas simple mais quand vous trouvez la bonne formule, c’est le top pour votre équilibre alimentaire.
QUELLE EST PAR EXEMPLE VOTRE PHILOSOPHIE EN CUISINE, VOS PLATS SIGNATURES QUI POURRAIENT DONNER ENVIE À MES LECTEURS DE VENIR SE RÉGALER SANS GLUTEN ?
Bientôt 2 ans que nous sommes ouverts donc nous en avons plein !
Par exemple en salé, nous proposons une quiche carotte-lait de coco dont la base est faite de farine de maïs. Ensuite, tous les vendredis notre plat du jour est un risotto de quinoa vegan aux légumes, sauce soja et gingembre, et des noix de cajou pour le croquant.
Enfin, pour les desserts, nos bests sont dorénavant des desserts sans gluten et VEGAN comme le cake coco-choco (au chocolat et à la coco) aux graines de chia ou encore le cake à la fleur d’oranger aux graines de chia. Ce sont des desserts très moelleux, fondants, plein de saveurs et extrêmement digestes.
COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS LA CLIENTÈLE DE MYFREEKITCHEN ?
Elle est très variée ! Nous accueillons des personnes qui aiment manger mais sainement. Au delà du sans gluten, tous nos plats sont faits maison et c’est cela qui plaît aux gens. Nous recevons des livraisons de produits frais tous les matins et nous servons à midi pile ce qui a été préparé en cuisine le matin même. Donc que ce soit des gourmands, des intolérants, des personnes qui veulent manger healthy, des sportifs (car manger sans gluten aide à mieux récupérer car cela fatigue moins le corps), des personnes qui adorent le cadre épuré et convivial, des gens qui s’y retrouvent dans leur budget du midi car le rapport qualité-prix est intéressant… Une clientèle très variée en somme !
PEUT-ON SE PROCURER FACILEMENT ET OÙ DES PRODUITS SANS LACTOSE NI GLUTEN ?
Dorénavant on en trouve beaucoup dans les magasins bio tels que les Biocoop, Naturalia, La Vie Claire, Bio C’Bon, etc., mais aussi dans la grande distribution où les rayons dédiés aux produits sans allergènes sont de plus en plus développés. Nous n’en sommes pas encore au stade de Londres où ils prennent une place prépondérante dans tous types de magasins ou restaurants mais nous sommes sur la bonne voie.
Nous avons nous mêmes lancé notre propre gamme de produits à destination des magasins bio (nous sommes référencés dans plusieurs magasins parisiens). Il s’agit de Mixs pour gâteaux 100% bio, sans gluten et sans lait (muffins, carrot cake, sablés aux amandes vegan). Pour qu’enfin chacun puisse reproduire chez soi des recettes saines, gourmandes, et naturelles.
EST CE QUE CES PRODUITS COÛTENT PLUS CHER ?
Oui ces produits coûtent pus cher. Mais faire du bien à son corps n’a pas de prix, si ? 😉

Voilà, j’espère que cet interview vous aura permis d’en apprendre plus sur les bienfaits d’une alimentation sans gluten et sans lactose. c’est vrai que quand je teste une activité ou un lieu, j’aime bien creuser un peu et en savoir plus afin de me faire un avis aussi précis que possible. Echanger avec des personnes passionnées est souvent source de beaucoup de découvertes et je dois dire que cette rencontre m’a permis d’être encore plus sensibilisée à ce courant et d’en apprendre plus, j’espère que ça a été le cas pour vous aussi ! N’hésitez pas à ma dire ce que vous en avez pensé ou à me partager votre propre expérience en commentaire ou encore à me proposer des activités/tendances que vous souhaiteriez découvrir et j’essaierais de vous faire un retour !!

En attendant, n’hésitez pas à retrouver mes autres expériences test comme le crossfit, une cure de thé détox ou encore ma découverte de l’aquabike !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

8 thoughts on “Manger sans gluten et sans lactose : J’ai testé My Free Kitchen

    1. Merci !!! c’est certain qu’on n’a pas encore mesuré toutes les conséquences de l’alimentation industrielle, on parle bcp de surpoids mais il y aussi plein d’autres conséquences cachées, les allergies alimentaires en sont un bon exemple …

  1. Je ne suis pas intolérante au gluten mais effectivement les gens qui le sont poussent comme des champignons. J’essaye simplement d’avoir une nourriture saine et variée. Le restaurant proposé quand même des super choses, j’irai faire un tour sur l’eshop.

    1. OUi effectivement, c’est un peu l’effet mode, meme si on voit bien qu’il y a un vrai problème de fond…! Mais si on est pas allergique, ce qui compte c’est comme tu le dis d’avoir une alimentation variée !

  2. Article très intéressant ! Je suis totalement d’accord sur le fait que ces deux dernières années, on est de plus en plus entourés de gens « intolérants » … bizarre, soudainement ils sont intolérants ^^’
    Alors certes, les nouveaux-nés dans la dernières décennies sont plus sensibles que les nouveaux-nés d’il y a 20 ans, c’est une histoire de corps et anti-corps plus fragile, mais ça fait des années que je n’ai plus étudié la science alors je peux pas trop aller dans une lointaine explication.

    Après ce qui me gène et voir m’énerve c’est que ces personnes qui ont décidé de ne plus consommer de lactose, d’être free-gluten ou encore les vegans osent faire la morale aux consommateurs. Jusqu’à présent ils n’ont pas mangé bio, buvaient du lait et mangeaient de la viande et pourtant ils ne sont pas morts.

    Concernant l’interview, je conçois que c’est aussi une question de santé, avoir un bon transit, un meilleur sommeil, et c’est sur que ce n’est pas un argument négligeable, et j’aimerai pouvoir aller de plus en plus vers ce genre d’alimentation mais … prendre soin de sa santé a malheureusement un coût :/

    Bref, merci pour cet article !

    1. Merci pour ce super retour !! Effectivement, on commence seulement à mesurer tous les impacts de l’alimentation industrielle et le sans gluten en est un très bon exemple ! Je partage aussi ton avis sur les extrêmistes moralisateurs, que ça soit dans l’alimentation ou pour tout autre sujet, chacun a droit d’avoir ses opinions et il faut respecter chacun ! En débattre est une chose, juger les gens et leur faire la morale en est une autre et je trouve aussi qu’il y a parfois un certain manque d’ouverture malheureusement…

N'hésitez pas à laisser un message !